Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation

Navigation

Vous êtes ici : Accueil / Ma commune / Autres services / CPAS / Crèches / Coffre à jouets / Projet d'accueil
Actions sur le document

Projet d'accueil

Halte-Accueil " Le Coffre à Jouets"

rue Chapelle Marion, 3A - 5030 Gembloux

081/62.72.99 (inscription)

081/62.72.81 (section)

081/62.72.87

 

« Le Coffre à Jouets » est un lieu d’accueil pour les enfants âgés de 0 à 3 ans à raison de minimum trois présences par semaine pour une période déterminée.

 

L’équipe est composée de trois professionnelles de la petite enfance. La personne responsable du Coffre à Jouets est responsable en parallèle de la crèche « Les Petites Châtaignes ».

 

« Le Coffre à Jouets » a différents objectifs (sans ordre de priorité entre eux) :
  • permettre aux parents de suivre une formation ;
  • permettre aux parents de reprendre un travail ;
  • offrir un accueil d’urgence pour tout parent en difficulté.

 

L’équipe du « Coffre à Jouets » prend soin de chaque enfant et de chaque famille de manière à ce qu’ils se sentent bienvenus. Nous accordons une grande importance au dialogue avec vous, parents. Nous croyons à une alliance éducative entre vous et nous. Nous reconnaissons chaque parent dans ses compétences…

 

Notre équipe est là pour vous, si vous le souhaitez, pour vous offrir une écoute attentive en toute confidentialité. Si vous êtes en difficulté, nous pouvons prendre le temps de réfléchir avec vous pour trouver des pistes, prendre de la distance, envisager des solutions,… Si nous avons des questions, en tant qu’accueillantes de votre enfant, nous nous tournerons vers vous, parents…

 

L’équipe souhaite établir une relation de complémentarité et de confiance avec vous.

 

  1. La période de familiarisation

 

Se séparer de son enfant, le confier à d’autres personnes, quelque soit le temps passé avec lui antérieurement n’est pas une démarche naturelle, qui va de soi pour tous. De même, pour l’enfant, quel que soit son âge, passer d’un lieu de vie à un autre ne peut se faire de manière optimale sans penser aux modalités de la transition de l’un à l’autre. En effet, la continuité de ses expériences se doit d’être assurée. Enfin, dans le souci de s’occuper au mieux d’un nouvel enfant, l’équipe a besoin de le rencontrer pour le connaître mais également pour recueillir des informations pertinentes le concernant.

 

 

QUELS SONT LES ENJEUX DE CETTE PERIODE POUR NOUS TOUS ?

 

  1. Pour votre enfant :

 

  • se familiariser avec le milieu d’accueil, découvrir un nouvel environnement (sons, odeurs, objets,…) ;
  • construire de nouveaux repères ;
  • créer des liens avec une personne de l’équipe ;
  • être présenté au groupe d’enfants et lui présenter les autres enfants ;
  • se créer un sentiment de sécurité.

 

  1. Pour vous,  parents :

 

  • essayer d’apaiser vos craintes inhérentes au fait de confier votre enfant à d’autres personnes ;
  • vous faire une idée de ce qu’est la vie en collectivité ;
  • connaître l’équipe qui va s’occuper de votre enfant ;
  • transmettre des informations pertinentes concernant votre enfant ;
  • laisser une place symbolique de votre présence dans le milieu d’accueil ;
  • vous  faire une représentation intellectualisée et en lien avec les émotions du jour de l’entrée définitive.

Cette période constitue un peu une sorte de répétition générale avant la «première» (entrée effective de votre enfant dans le milieu d’accueil).

 

  1. Pour l’accueillante :

 

  • faire connaissance avec vous, parents ;
  • faire connaissance avec votre enfant ;
  • créer un lien avec votre enfant en votre présence.

 

 

ET DANS LA PRATIQUE ?

 

Une accueillante sera dégagée de son travail habituel pour vous rencontrer avec votre enfant.  Elle passera le relais à l’équipe par la suite. Idéalement, la même accueillante s’occupera de votre enfant ses premiers jours d’entrée en halte-accueil.

 

Il importe que vous accompagniez plusieurs fois votre enfant durant de brèves périodes : cinq à dix séances d’une demi-heure à une heure en votre présence plutôt que une à deux demi-journées. En effet, c’est la régularité des expériences qui apportera une impression de familiarité, source du sentiment de sécurité.

Au fil des jours, vous pourrez vous permettre de confier votre enfant à l’accueillante en charge de sa période de familiarisation quelques temps.

 

Il est important également que vous puissiez faire un ou des soins à la halte-accueil (le change, la collation,…) en présence de l’accueillante ; ceci apportera un stock d’expériences rassurantes à votre enfant. Ensuite, l’accueillante assurera ces soins en votre présence.

 

La période de familiarisation pour tout nouvel enfant est indispensable ! Elle peut être adaptée en fonction de vos besoins et de ceux de votre enfant.

Dans le cas où aucun des parents ne peut se libérer, une personne proche de l’enfant pourra participer à la familiarisation.

Dans le cas de l’accueil « en urgence » d’un enfant, nous réfléchirons, avec vous parents, aux modalités pratiques de cette période de familiarisation obligatoire.

 

 

 

  1. La communication avec les parents

 

L’équipe privilégie la transmission orale des informations lors des moments de transition à l’arrivée et au départ des enfants.

 

Une bonne communication est la base du bon suivi d’un enfant, au « Coffre à Jouets » comme à la maison.

 

L’équipe utilise des feuilles de suivi quotidien qui reprennent chaque jour les enfants présents et permettent aux accueillantes de noter les particularités de la matinée pour chaque enfant : collation, repos, activités, anecdotes, problème de santé,… Cet outil permet une relation suivie des enfants par toute l’équipe.

 

L’infirmière responsable est à votre disposition sur rendez-vous de préférence. Vous pouvez franchir la porte de son bureau pour toute interrogation, information, suggestion, …

 

Une rencontre festive sera organisée annuellement au sein du Coffre à Jouets afin de partager un moment avec vous « autrement ».

 

 

 

 

  1. Les arrivées et départs des enfants

 

L’équipe souhaite que vous prévoyiez un moment de transition d’une dizaine de minutes.

 

Il est demandé que les enfants qui dînent au Coffre à Jouets arrivent avant 10H00.

 

Vous accompagnez votre enfant dans la pièce de vie lors des familiarisations. Sinon nous vous demandons de bien vouloir respecter la barrière de sécurité à l’entrée de la pièce de vie afin d’assurer la sécurité physique et le sentiment de sécurité de chacun des enfants.

La fratrie aura  l’occasion de prendre contact avec la halte-accueil et son équipe par l’intermédiaire de cette même barrière.

 

Il est important que l’équipe connaisse l’heure approximative du départ de votre enfant de la crèche afin d’en tenir compte pour une éventuelle sieste, repas, activité,…

 Les parents sont invités à arriver à la halte-accueil pour reprendre leur enfant au plus tard à 17h15.

 

En cas de changement de personne responsable de la reprise de votre enfant à la halte-accueil, il vous est demandé une autorisation écrite.

 

 

 

  1. Le doudou et autres compagnons de route

 

Il vous est demandé une tétine (si utilisée à la maison) et un doudou pour accompagner votre enfant à la halte-accueil.

Quand un enfant fréquente un milieu d’accueil, le doudou suit idéalement l’enfant dans ses allers et retours entre la maison et le lieu d’accueil ; il aide l’enfant à faire la transition entre la maison et le milieu d’accueil. Sans ces va- et vient, il perd de son intérêt, ne permet pas à l’enfant de vivre la continuité entre ses différents milieux de vie. Le doudou joue un rôle capital tant sur le plan affectif que dans la construction de la pensée chez le tout-petit. Alors si par malheur vous veniez à oublier ce doudou un matin, faites demi-tour s’il vous plaît : votre enfant l’aime avec intensité.

 

En section, nous laissons le doudou à portée de main de votre enfant  afin qu’il puisse le gérer en fonction de ses besoins (se consoler, se sécuriser…).  En laissant l’enfant s’occuper lui-même de son doudou, nous l’encourageons à identifier ses propres besoins de façon autonome et à trouver en son chef une solution face aux difficultés qu’il vit.

 

Mis à part ces objets la tétine et le doudou, aucun autre objet de la maison ne suit l’enfant à la halte-accueil.

 

  1. « Votre enfant en activité »

 

Jouer, c’est sérieux ! Par le jeu, votre enfant prend connaissance de son corps, de son environnement, de la vie dans ses multiples facettes.

 

Les jeux libres, seul ou à plusieurs, entretiennent sa créativité, son imagination et sa socialisation. Nous veillons à proposer aux enfants des jeux adaptés à leur développement.

Le rôle « éducatif » de l’adulte auprès du  jeune enfant est d’être présent, concentré à distance sur l’activité de l’enfant, respectant le déroulement de son activité, mais toujours disponible, prête à répondre à ses sollicitations.

 

L’accueillante n’organise donc pas des « activités dirigées », sauf parfois pour les plus grands, mais toujours sans obligation de participer ni de résultat !

Parfois,  elle prendra l’initiative d’un chant, d’un jeu de doigt, d’une ronde, d’un jeu psychomoteur, d’une activité verbale autour du livre, pour le plaisir des enfants…, encore faut-il qu’ils soient preneurs à ce moment précis, qu’ils ne soient pas pris dans leur propre activité…

 

Chaque enfant est unique et respecté en tant que tel. Le personnel évite de faire des comparaisons entre les enfants.

 

L’équipe accorde une grande importance au dialogue avec les enfants. Elle veille à mettre des mots sur chaque évènements, émotions, interdits,…

 

 

 

 

  1. Les siestes

 

L’équipe respecte le rythme des plus petits, propre à chacun. Petit à petit, au fil du temps et toujours en fonction de l’évolution de chaque enfant, un horaire plus régulier sera instauré : sieste après le dîner.

 

  1. L’alimentation

 

Les biberons de lait sont donnés « à la demande » pour les plus petits, dans les bras d’une accueillante. Le lait maternel ou le lait de reconstitution seront fournis par les parents.

 

Pour les plus grands, le repas complet est donné entre 11h et 12h (afin de se rapprocher le plus possible des horaires de la maison). Le goûter leur est présenté entre 15h et 16h. Les légumes et les fruits sont préférentiellement de saison et de producteurs locaux. Les pains sont variés tous les jours de la semaine.

 

Les petits qui débutent la diversification alimentaire, confortablement installés dans leurs chaises hautes (voire dans un relax), sont les premiers à manger.

Dans un second temps il est proposé aux plus grands de rejoindre leur petite table basse. L’enfant goûte  «un peu» de chaque aliment, ses goûts sont respectés. Il a le droit de ne pas aimer un aliment, son appétit sera observé.

Les repas se déroulent selon le degré d’autonomie de chaque enfant : découverte de la cuillère, de nouvelles saveurs, de nouvelles consistances,…

Le respect du rythme ainsi que du développement de chacun est une priorité à chaque moment..

 

L’introduction d’autres aliments que le lait se fera à la demande des parents et de préférence vers l’âge de 5 à 6 mois. Nous ajouterons dès l’introduction des légumes de la matière grasse dans chaque assiette : 5, 10 puis 15 gr à mesure que la quantité des repas augmente. Elle est en effet essentielle pour le développement.

 

Toutes les viandes et poissons seront donnés une fois le repas de légumes bien accepté par l’enfant. Le poisson sera introduit à raison de deux fois par semaine.

 

Le gluten contenu dans les pâtes et le pain ne seront pas introduits avant l’âge de 8 mois.

 

Nous souhaitons réellement répondre aux demandes des parents mais la vie en collectivité ne nous permet pas de travailler à la carte pour chaque enfant en ce qui concerne l’alimentation. Ainsi, nous avons tenu à organiser le mieux possible cette étape fondamentale du développement de votre enfant. Comprenez donc que toute demande d’introduction des aliments différente de celle explicitée ci-dessus devra être justifiée par un certificat médical.

 

L’eau du robinet sera utilisée dès la diversification alimentaire. Nous avons choisi l’eau du robinet car elle est saine, respectueuse de l’environnement.

 

Nous travaillons avec la cuisine décentralisée du CPAS de Gembloux pour la confection des repas de la crèche.

 

  1. Développer une dynamique de réflexion professionnelle et mettre en œuvre le projet pédagogique

 

Des réunions mensuelles sont organisées. Deux journées pédagogiques annuelles rassemblent le personnel des deux crèches ainsi que le personnel de la halte-accueil.

 

L’ensemble du personnel est conscient de l’importance d’une formation continue. Chaque année, chaque membre du personnel participe à une formation extérieure dans le cadre de notre projet pédagogique.

 

  1. Votre enfant entre au « Coffre à Jouets »… Que doit-il apporter ?

 

Dans le casier de votre enfant, il faut :
  • 1 tenue de rechange au minimum ;

  • 1 paquet de langes ;

  • 1 crème de change ;

  • 1 thermomètre digital ;

  • Du sérum physiologique en flapules.

  • 1 sirop antipyrétique (ex : perdolan,…)

  • 1 sac couchage.

Chaque jour, il faut apporter :
  • 1 doudou ;

  • 1 tétine si nécessaire 

  • Si nécessaire, dosettes de lait artificiel ou le lait maternel ;

 

D’avance nous vous remercions pour votre collaboration…