Aller au contenu. | Aller à la navigation

Navigation

Navigation
Menu de navigation
Actions sur le document
Vous êtes ici : Accueil / Loisirs / Tourisme / Gembloux et ses villages / Ernage

Ernage

Nombre d'habitants

1275

Superficie

825 ha

Origine du nom

Ernage dérive de Asnatgia et proviendrait de la latinisation d’un mot collectif d’origine germanique tiré de ast et signifiant soit branche, soit sol cultivé.

Habitants

Ernageois(e)

Situation géographique

Ernage occupe des bas-plateaux aux sols limoneux et épais bien drainés naturellement.
Leur fertilité les rend aptes à la culture des céréales et de la betterave sucrière.
Par ses petites rus, Ernage appartient au bassin de l’Escaut.
Certaines eaux de ruissellement qui proviennent de terrains situés à l’est de la localité appartiennent au bassin de la Meuse.
L’altitude varie à Ernage de 148 m à 168m75.
Accès : par la nationale 4 Bruxelles-Namur, la ligne 25 TEC Jodoigne-Gembloux

Historique

La première mention d’Ernage se rencontre dans la charte que le roi des Germains, Otton 1er octroya en 946 à l’abbaye bénédictine de Gembloux. Il y est stipulé que le chevalier Wicbertus, le futur saint Guibert, avait accordé au monastère qu’il avait fondé ses propriétés personnelles dans la villa d’Ernage, sauf un demi-manse qu’il avait octroyé à sa sœur Reynuilde. La situation exacte de cette exploitation agricole du bas moyen-âge ne peut être déterminée avec précision.

Au cours de l’Ancien Régime, Ernage fit partie de la terre de Gembloux érigée officiellement en comté au cours du XVIe s. Dès lors, l’histoire du village se confond en grande partie avec celle de Gembloux.
A la suite de l’annexion des anciens Pays-Bas Autrichiens à la France en 1795, Ernage devint une commune du canton de Gembloux dans le département de Sambre-et-Meuse.

Les 14 et 15 mai 1940, Ernage se retrouva , tout comme Gembloux, au cœur de la Manœuvre Dyle qui opposa la 1ère Armée Française aux deux divisions blindées du 16e Corps d’Armée Allemand. La voie ferrée Bruxelles-Namur constituait l’unique obstacle susceptible de briser l’élan des blindés allemands.

Au 1er janvier 1965, Ernage perdit sa qualité de commune indépendante et rejoignit Gembloux.

A voir

L’église paroissiale Saint-Barthélemy date du dernier quart du XVIIIe en ce qui concerne trois travées de nefs de style classique, tandis que les autres travées et le chœur furent construits dans le même style en 1827. L’édifice possède à l’ouest une tour romane en grès schisteux .
Bâtie aux XI et XIIe siècles sur un plan carré, elle comporte trois niveaux. Sous un oculus à clés de 1905, son porche en pierre bleue surmonté d’un linteau droit date seulement du XIXe
siècle.

A l’extrémité méridionale du village, la ferme de Sart-Ernage forme un quadrilatère en pleine campagne qui appartint, sous l’Ancien Régime, à l’abbaye de Gembloux.
La majeure partie des bâtiments datent des XIXe et XXe siècles. Des dépendances du XVIIIe, dont une grange en long dont le portail sud est jumelé avec celui du porche, sont cependant conservées.

Le dynamisme de ce village est visible sur le site : www.ernage.be

Ernage